Un centre d'expertise

et d'animation en patrimoine

Ruralys accueil

Nos projets

Notre organisation

Contact

Le verger patrimonial de la Côte-du-Sud

 

 

Les fruits sont mûrs !

Il y a plus de dix ans Ruralys entreprenait des démarches pour recenser les arbres fruitiers de la Côte-du-Sud ayant un caractère patrimonial. Ces démarches ont permis d’identifier des variétés anciennes de pommes, de poires et de prunes propres à la région. L’expertise de Ruralys a permis de multiplier et de conserver ces variétés puis, de les implanter dans une parcelle du verger appartenant au Centre de développement bioalimentaire du Québec, anciennement le verger historique de la ferme expérimentale fédérale. C’était le verger Conservatoire.

 

Au printemps 2016, Ruralys se voyait confier la gestion du verger par le Centre de développement bioalimentaire du Québec afin d’y réaliser un projet plus ambitieux, le Verger patrimonial de la Côte-du-Sud, alliant la conservation et la mise en valeur de notre patrimoine végétal. À terme, cette opportunité nous permettra d’accroître la capacité du verger, de le rendre autonome financièrement, assurant ainsi la pérennité d’un programme de conservation, de valorisation et de commercialisation structurant pour le plus grand intérêt de toute la communauté.

 

 

1. Conservation, restauration et entretien 2016/2017

 

Le verger souffre depuis quelques années d’un manque d’entretien. L’espace du verger et ses arbres fruitiers doivent être protégés, revalorisés et remis en état. On retrouve au verger plusieurs parcelles: un espace conservatoire, des pommiers, pruniers et poiriers et une parcelle à transformer en pépinière et en espace communautaire.

 

Actuellement l’accès au verger est  non contrôlé, ce qui met en péril la mission de conservation  de ce patrimoine. L’installation d’une clôture dans des périmètres ciblés et la pose d’affiches permettront de limiter l’accès et de sensibiliser le public à l’importance de la protection du verger. Le but n’est pas d’empêcher les gens de venir mais d’encadrer leur présence sur le site et d’optimiser les efforts de remise en état du verger. Une bonne signalisation et des espaces bien structurés permettront de maximiser nos actions.

 

Le verger appartenait autrefois à la ferme expérimentale fédérale puis, il a été transféré à l’institut de technologie agroalimentaire, campus La Pocatière, puis au Centre de développement bioalimentaire du Québec. Il revêt, en ce sens, un caractère historique et patrimonial. Dans les parcelles qui s’ajoutent à celle du verger conservatoire, on compte une parcelle de pommiers et de poiriers qui est utilisée depuis plusieurs années à des fins pédagogiques par l’Institut de technologie agroalimentaire, campus La Pocatière. De nombreux arbres y ont été plantés.

 

Nous voulons poursuivre la plantation avec des arbres demandant moins d’entretien et jugés plus productifs. Pour ce faire, tout le matériel botanique nécessaire est déjà présent au verger. Un expert en horticulture fruitière possédant une connaissance approfondie des lieux nous accompagnera pour établir les priorités relatives à la restauration, au développement et à la régie du verger.

 

 

2. Commercialisation et transformation 2017/2018

 

Au chapitre de la commercialisation et en vue de diversifier nos sources de revenus, nous nous doterons d’un programme d’activités reliées à la vente d’arbres, à la production de produits dérivés, et à l’autocueillette de fruits. Toutes ces sources de revenus permettront de financer la régie et d’investir dans de nouveaux projets de recherche et de développement.

 

L’implantation d’une pépinière dans le verger nous permettra de produire des arbres à moindre coût et d’avoir une production de plus grande envergure. La multiplication par la greffe d’arbres patrimoniaux est destinée aux collectionneurs et horticulteurs amateurs. Elle assure la survie et le rayonnement de ces variétés. La pépinière jouera aussi un rôle clé dans la revitalisation du verger car nous y produirons les arbres servant à remplacer ceux qui sont en fin de vie et à soutenir notre vente d’arbres auprès du grand public. Un plan de régénération du verger sera complété pour sélectionner les cultivars en fonction de leurs caractéristiques de croissance et de résistance, en plus des qualités propres aux fruits produits.

 

Afin d’assurer la vitalité économique du projet, des activités de vente de biens et de services seront organisées:

 

• Journées d’autocueillette

• Fabrication de jus de fruits

• Vente d’arbres

• Partenariat à développer avec des microbrasseries pour la transformation des fruits en bière ou avec d’autres transformateurs de l’industrie agroalimentaire.

 

D’autre part, nous voulons développer des partenariats avec des entreprises et institutions de la région que ce soit le CDBQ et l’incubateur biolaimentaire, le CEPOQ pour développer un projet pilote d’utilisation de moutons pour tondre le verger, Fleurs et Pommettes à Saint-Gabriel- Lalemant pour la fabrication de jus ou encore l’hébergement de ruches pour favoriser la pollinisation et produire des miels typés. Bref, il s’agit d’un projet intégrateur pour la région.

 

 

3. Diffusion, animation et mise en valeur 2018/2019

 

Le troisième volet mise sur le partage, la diffusion et la mise en valeur des connaissances. L’implantation d’un verger en permaculture permettra de diffuser de l’information sur les techniques de culture soucieuses de l’environnement et servira de modèle pour le démarrage d’initiatives similaires. Nous voulons attirer les citoyens qui s’intéressent aux initiatives qui favorisent la prise en charge et responsabilisent les consommateurs quant à leur alimentation, de la terre à la table.

 

Le verger communautaire encouragera l’adoption d’arbres. Ouvert aux citoyens et aux familles, cette activité permettra de développer un sentiment d’appartenance et de fierté dans la communauté, contribuera à valoriser la saine alimentation et assurera la promotion des principes du développement durable. Des avantages de parrainage seront développés pour le milieu. À terme, le verger communautaire sera un lieu de rencontre, d’échanges et une source de fierté régionale.

 

Enfin, plusieurs activités de diffusion et d’animation seront développées : ateliers de taille; conférences sur l’entretien des arbres, les maladies, les techniques de multiplication et sur l’histoire de l’horticulture fruitière; ateliers de démonstration sur les techniques de permaculture de même que des activités plus festives telles qu’une fête des récoltes et des activités de dégustation pourront être au programme

 

 

En conclusion

 

Le projet du verger patrimonial de la Côte-du-Sud est un projet structurant qui assurera la conservation et la mise en valeur d’un verger historique, unique et hautement significatif pour la région. En développant des activités reliées à la conservation, à la commercialisation et à la mise en valeur, nous permettons la revalorisation d’un verger, son développement et la promotion de l’expertise  sur  l’horticulture  fruitière  développée  dans  notre  milieu.  De  plus  les    initiatives

 

concernant l’implication citoyenne viendront solidifier le tissu social et valoriser le sentiment d’appartenance et de fierté à notre région. Il s’agit d’un patrimoine fruitier à ne pas oublier, à partager et à revaloriser!

 

Notre projet constitue une suite logique et pertinente aux nombreuses initiatives menées jusqu’ici par Ruralys en matière de patrimoine végétal. À cet égard, mentionnons la reconnaissance de par le gouvernement du Québec en tant finaliste aux grands prix de la ruralité 2009 pour le prix organisme rural, en 2013 pour le prix Excellence et innovation et lauréat en 2011 pour les Prix annuels Desjardins catégorie Développement durable.

 

Vous pouvez nous aider à pousser plus loin nos efforts de valorisation et de partage de ce patrimoine unique ! Parlez-en à vos amis, suivez nous sur Facebook et contribuez à notre campagne de financement ! Pour des récoltes tout en couleurs et en saveurs !

 

 

Plusieurs façons de contribuer :

 

Devenez membre ou renouvelez votre adhésion et ajoutez un montant de don à votre forfait en précisant qu’il s’agit d’une contribution à la campagne de financement;

 

Suivre les avancées de notre campagne de socio-financement sur Facebook et contribuer par le truchement de cette plateforme;

 

Faites un don en argent ou en espèces lors de votre participation à une de nos prochaines activités publiques;

 

Envoyez-nous tout simplement un chèque pour la campagne du verger !

 

 

Ruralys Express

RURALYS

1650, rue de la Ferme,

Sainte-Anne-de-la-Pocatière

(Qc) G0R 1Z0

Téléphone : 418 856 6251

Télécopieur : 418 856 4399

Courriel : info@ruralys.org

version régulière